écrivain, romancier français, nordiste (du nord de la France), d'origine polonaise ? Peut-être !




Ce site va fermer. RDV sur http://www.ecrivain.biz

Si vous souhaitez acheter http://www.ecrivain.pl, contactez moi immédiatement : http://www.ternoise.net/contact.html.

(il suffit sûrement de fouiller précisément dans sa généalogie... un travail pour les universitaires et étudiants !...)


Il fut un écrivain indépendant par évidence. Par goût de la liberté. Il est devenu une référence naturellement.

Un jour, il a écrit : Il se souvient de ses ancêtres en lutte sous un régime communiste. Alors, écrire, c'était le samizdat.
Etait-ce autobiographique ?

Une exception dans le paysage culturel tricolore : un travailleur indépendant, auteur-éditeur professionnel, en France, oui.

14 livres publiés en papier. 65 livres publiés en numérique ! Dont de nombreux "documents." Cinq romans essentiels et aux moins trois essais dont la lecture est vivement conseillée pour comprendre les enjeux de l'ebook en France. De la révolution numérique, de l'auto-édition, l'autopublication.
- Réponse à Où Acheter les Livres ? (vous vous posiez la question ?)

- Le Forum.

- Le contact
SUIVRE Flux infos
flux des infos écrivain
Officiellement, c’est impossible. Impossible d’être écrivain totalement indépendant, auteur-éditeur professionnel.
D’ailleurs l’état n’a toujours pas daigné tranché qui pourrait me prélever des cotisations vieillesse.
« dans l'attente d'une prise de position, votre dossier ne peut pas encore être transmis».
L’auteur-éditeur professionnel sera peut-être un jour au minimum vieillesse !
A chaque époque des créateurs réussissent des parcours impossibles.
Prenons Jean-Luc Godard : en souriant il se demande comment il a pu réaliser cent quatre films dont cent échecs. Il faut jouer serré pour réaliser une œuvre ! Surtout ne pas perdre son temps là où se fourvoient les vaniteux…


photo de l écrivain avec livre et cd plus décor du Quercy

Ecrivain vivant de sa plume (il faut le préciser !)

Pourquoi vos journaux m’ignorent ? Mon objectif était d’en vivre… et non de me confectionner un carnet d’adresses utilises… (dans ma position beaucoup ont cru que pour en vivre il était indispensable de se confectionner le fameux carnet d’adresses… la majorité vivent de « travaux annexe » à leur « vocation d’écrivain »… certains finiront par décrocher le prix Goncourt !)



Non représentatif

Quelques textes revendicatifs
Pourtant auteur non représentatif
De son époque de son pays
Sans mélancolie ni ennui

Isolé à la campagne
Voté Jospin le 21 avril
Oui le 29 mai 2005
Sans télé depuis des années



Parfois des aveux corroborent mon choix d’indépendance. Voyez comme ils vivent ! Jack-Alain Léger triomphe en 1976 avec Monsignore, trois cent mille exemplaires, traduction en vingt-trois langues, adaptation au cinéma. L’éditeur, Laffont, lui demande naturellement une suite.
Monsignore II sera publié en 1981. Nettement moins de succès. Moins de succès aussi pour les livres publiés chez Christian Bourgois, Grasset, Flammarion, Gallimard, Julliard, Denoël…
Ce qui m’intéresse c’est Ma vie (titre provisoire), publié en 1997, chez « Salvy » (imprimé sur les presses de l’imprimerie France Quercy, 113 rue André Breton à Cahors, éditeur ne mentionnant bizarrement aucune coordonnée mais dont l’ISBN laisse présager que ce livre est son 89eme publié par l’éditeur 905899 qu’il faut sûrement lire « sale vie » ).
Une autobiographie de confidences désabusées, chroniques des difficultés financières dans un domaine de « vénalité, futilité, servilité ».
Il croit sûrement nous apprendre quelque chose avec « publication de livres que l’éditeur juge médiocres ou invendables mais qu’il surpaie à des auteurs disposant d’un pouvoir quelconque dans les médias ».
Rare constat de lucidité : « j’accordais beaucoup trop d’importance à cette presse qui m’avait pissé dessus ».
Pauvre chou : « Après les années fastes, où l’aisance et la liberté que procure l’argent facile m’avaient autorisé tous les défis, je redoutais un retour au dénuement humiliant que j’avais connu dans ma jeunesse, l’ennui d’avoir à compter, d’avoir à me ménager.»
Pauvre chou : « humilié par de nouveaux refus d’éditeurs et de directeurs de théâtre ».
Pitoyable conclusion ; il n’a donc rien compris : « Hé bien ! la guerre continue, la guerre pour trouver ce minimum de paix nécessaire, un éditeur, un contrat, de quoi tenir encore quelques mois. J’en suis là ». Et il en a depuis trouvés, des éditeurs. Il est donc de nouveau de cette famille, « la petite bande d’inutiles qui se prétend le métier ».

Jack-Alain Léger cite Baudelaire. Et bizarrement c’est ce que j’éprouve en citant ce Jack-Alain Léger :
« On éprouve toujours un peu de honte à citer des noms qui dans cinquante ans ne diront plus rien à personne ».

Baisse inutile de la TVA de 7 à 5% sur les livres imprimés et les ebooks
LIRE

**
« En France, il n’y a pas plus de cinq cent kilos d’écrivain. Et Dantec est dans la balance »
Lire est un mensuel sérieux (je l’emprunte parfois à la bibliothèque de Montcuq ou Fumel), ne compte-t-il pas Frédéric Beigbeder et Philippe Alexandre comme chroniqueurs !, et il a jugé essentiel lors d’étayer un portrait de Maurice G. Dantec, en septembre 2005, par cette déclaration de Raphaël Sorin, directeur littéraire de Fayard (Fayard appartenant au groupe Lagardère, y être directeur littéraire est forcément un signe de grand talent !)

un annuaire précis... Ecrivain oblige !
autres écrivains à lire : michel houellebecq naturellement - Maryse Choisy peut-être - Victor Hugo forcément - Stendhal encore plus !
Etre écrivain : les romans en vidéo
Etre écrivain : les pièces de théâtre
Vous abonner à la chaîne info ecrivain.biz :